Musique

Retour sur le week-end inaugural de l'orgue, avec en interview exclusive, le principal intéressé.


Propos recueillis par Nicolas Rocher

Comment s'est passée votre acclimatation ?

Voilà six mois que j'ai intégré mon nouvel écrin, mais ce week-end fut pour moi un véritable marathon. Je m'en souviendrai longtemps !

Que retiendrez-vous de ce week-end d'inauguration ?

Je crois être passé par toutes les émotions : je suis passé sous toutes les mains habilitées pendant ces 48 heures. Croyez-moi, il faut du coffre pour arriver à produire tous les sons demandés ! Et il faut savoir précisément dans quel tuyau je dois souffler pour que la personne qui me joue soit contentée.
J'ai compté pas moins d'une quinzaine d'empreintes différentes ce week-end là, sans compter les mains clandestines venues m'essayer !
Mais ce fut un week-end très enrichissant, j'ai beaucoup appris de l'acoustique du lieu, et de ce qu'on attendait de moi !

Quel fut le point culminant de ces 48 heures intenses ?

Je ne saurai pas le déterminer. Je crois que ce fut un ensemble d'émotions qui se complètent mutuellement.
Samedi soir à partir de 20h30, j'ai pu montrer toute l'entendue de mon talent, et mettre en valeur celui qui était aux commandes : Jesùs Martìn Moro.
Dimanche matin, j'ai essayé de montrer, sous les mains expertes de Christine Genet que j'étais suffisamment polyvalent pour ne pas être considéré comme un orgue de concert, mais bien comme un instrument liturgique, qui met en valeur et donne de la consistance au culte.
Dimanche après-midi, j'ai choisi de me dévoiler complètement en me mettant à nu. Je devais bien ça à mon concepteur, Frédéric Desmottes.
Puis, ayant repris mes habits d'apparat, j'ai chanté une dernière fois sous la direction de Mélina Burlaud.

Allez-vous revenir régulièrement pour que nous puissions bénéficier de vos talents remarquables ?

Après le week-end que je viens de vivre, je crois que j'ai mérité un peu de repos. Mais, comptez sur moi, je suis en résidence permanente ici pour connaître une grande carrière.
Nous nous reverrons donc bientôt !

Bienvenue !

  • Bienvenue !
    Bienvenue !

    L’Église réformée de Pau est membre de l’Église Protestante Unie de France.

    Le culte, où vous pouvez être librement accueilli, se tient chaque dimanche à Pau et chaque mois à Boeil Bezing (voir détails). Bien d’autres activités liées à l’Église existent et sont indiquées sur ce site.

    Nous espérons que vous trouverez sur ce site les informations que vous y cherchez.

  • Quelques prédications ...
  • S'enregistrer ? Se connecter ?

    S'enregistrer sur le site, c'est pouvoir bénéficier de la newsletter (une par mois, pas plus !).

    Se connecter est utile uniquement à l'équipe rédactrice. Si vous voulez en faire partie, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Don en ligne

    Vous pouvez faire un don en ligne pour notre paroisse de Pau en cliquant sur ce lien du site national.

Brèves

Prière Oecuménique 2017
23 Fév 2017

Avant-hier, j'ai participé à la prière oecuménique qui s'est tenue au te [ ... ]

Soirée Allemande le 03/06/2016 à 18:30 à la MP
26 Mai 2016

Le groupe de jeunes nous présente -majoritairement en Français- son voyage en Allemagn [ ... ]

Semain de prière pour l'unité des Chrétiens le 21/...
14 Jan 2016

L'association oecuménique Écriture et Culture nous propose une soirée oecum&eac [ ... ]

Derniers articles

Un camp KT aux allures de jeu de rôle

XVIIème siècle, en France. 30 jeunes huguenots... 4 dragons haineux aux bottes du Ro [ ... ]

MISSION A … DJIBOUTI

Djibouti : petit pays semi-désertique, situé dans la Corne de l’Afrique &ag [ ... ]

Vivre Noël avec les résidents de l’EHPAD« Les Foy...

Décembre est un mois très chaleureux à l’EHPAD « Les Foyers&nb [ ... ]

Fête de Noël

18 décembre 2016 Lorsqu’en septembre nous avons affiné le calendrier des &eacut [ ... ]

Joseph, père adopté

Etre père, au fond, qu’est ce que cela veut dire ? A travers le destin d’un p&eg [ ... ]

Les Naartlies au four, une recette de Noël du bout...
Les Naartlies au four, une recette de Noël du bout du monde (Afrique du Sud)

Pour 6 mandarines
150 g de cassonade (ou sucre en poudre) 12 bâtons de cannelle 1 q [ ... ]

Compte-rendu du stage GOSPEL des 27, 28 et 29/10/2...

Notre GA (Gentil Animateur) Jean-Paul Fink : Il était : Attendu !
Après une ann&ea [ ... ]

Vendredi 11 novembre 2016 : un orgue libre

Vingt élèves de la classe d'orgue de la Côte Basque, animée par Fran&cced [ ... ]

D'autres articles :