Vie Paroissiale

Vie paroissiale

Éléments marquants (ou moins marquants) de notre communauté

Vive la communauté !

C'est sous le parrainage de ce mot d'ordre que la journée de rentrée s'est déroulée.

Le plaisir de se retrouver était bien là, après la coupure estivale qui nous avait un peu dispersés.journée de rentrée 2015 1

Vive la communauté, c'est-à-dire : « heureux les membres de cette communauté », mais aussi : « que vive la communauté ! ».

Au programme : un culte qui nous a conduit à méditer sur la communauté à travers quatre interventions sur des images de l'Eglise (l'Eglise comme...un champ à labourer, un bateau, une communauté de partage, des invités à la fête) et à manifester visiblement cette communauté par le partage de la Cène et par la prière d'intercession ponctuée par le Notre Père où tous nous étions rassemblés et liés dans un cercle.

Le groupe des catéchumPuzzle de Pâques de l'oeuf au poussin    la Vieènes nous avait invités au temple, ce dimanche des Rameaux pour un culte un peu particulier autour d’une saynète intitulée : l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem en 2015.

Les jeunes acteurs ont visiblement fait passer leur message partagé par la communauté qui a bien apprécié leur prestation !

Après le repas tiré des sacs, les enfants de l’école biblique se sont retrouvés autour de 2 contes :

« l’œuf de Jérémie » et un conte écrit par Nicole Vernet sur l’amour et l’entraide.

Les enfants ont pu s’exprimer à travers des dessins peints par eux retraçant la Semaine sainte et la joie de Pâques.

 

Et les adultes ?

Cette année, comme l'année passée, nous nous sommes retrouvés à l'Eglise St Pierre pour une première partie de soirée consacrée au pèlerinage, sous forme d'un forum. Puis, le fameux repas partagé / tiré des sacs a succédé à la réflexion avant que la veillée de prière en elle-même ne débute, sur les coups de 21 heures.

Il faut convenir que l'assemblée était relativement clairsemée au vu du nombre des communautés rassemblées en cette soirée. Mais la quantité ne faisant pas tout, l'atmosphère de cette veillée fut remarquable. Chaque communauté s'était vue attribuer un moment liturgique qui devait s'inscrire dans la progression de la célébration sur le thème « Jésus dit à la femme : donne moi à boire » (Jean 4,7). Et effectivement, à la fin de la célébration, ce sont des femmes de toutes les communautés qui ont servi à boire à toute l'assemblée, suivant un rite copte. Nous avons également pu recevoir de l'eau qui étanche la soif, lors des deux méditations assurées par le curé de la paroisse de Saint Pierre, l'abbé Louis Crouzat, et par le pasteur de l'Eglise du jubilé à Bordes, Jérémie Heitz.

Si la question du nombre de participants à la veillée peut poser question, ce qui se vit lors de ces veillées œcuméniques relègue cette interrogation au second plan, tant l'eau reçue et partagée fait vivre !

Nicolas Rocher  

Pour la troisième année nous avons pu vivre une journée d’information et de partage missionnaire.

Nous avons accueilli, en 2013, Christian BONNET venu nous rappeler quelles étaient les missions confiées par nos Eglises au DEFAP (Département Evangélique Français d’Action Apostolique) et nous présenter l’Eglise Evangélique au Maroc dans un de ses engagements particuliers celui de la formation théologique des futurs cadres des églises protestantes et catholique au Maroc. En 2014 nous avons poursuivi notre découverte du Maroc chrétien en accueillant Karen SMITH, pasteur et aumônier chrétien à l’université royale d’Ifrane au Maroc qui est venue nous inviter à relever le défi du dialogue avec l’Islam.

Cette année 2015 c’est le pasteur Jean-Luc BLANC, secrétaire exécutif au DEFAP, qui est venu nous parler de la mission que l’Eglise Evangélique au Maroc vit avec d’autres partenaires notamment les villages et le gouvernement marocains : la revitalisation d’oasis dans la province de Tata.

 

oasis

Jean-Luc BLANC nous rappelait que de nombreuses oasis se vidaient de leur population au profit des villes pour essentiellement trois raisons : l’ensablement du au déplacement des dunes sous l’effet des vents, la difficulté à entretenir les canaux d’irrigation traditionnels et la mort d’un nombre important de palmiers dattiers victimes de maladies. Grace à l’action de l’Eglise et de ses partenaires, les canaux d’irrigation sont remis en état, des puits sont forés et ainsi l’eau est à nouveau acheminée dans les oasis non encore ensablées et dans lesquelles sont réintroduits des palmiers résistant aux maladies. L’Etat Marocain se charge de la fixation des dunes.

Les populations reviennent, retrouvent leur mode de vie traditionnel et arrivent à vivre des productions des oasis restaurées (dattes, fruits, légumes et fourrage).

Ces trois témoignages sur la présence chrétienne au Maroc et sur le travail que peut accomplir une petite communauté en relations loyales avec des partenaires nous ont encouragés et ont renouvelé notre vision de l’action missionnaire aujourd’hui.

 

Nous aurions pu continuer à nous informer sur l’action de l’Eglise Evangélique au Maroc et notamment sur l’énorme travail qu’elle accompli auprès des migrants subsahariens clandestins. Mais l’année prochaine, probablement à Salies de Béarn, nous nous tournerons plus vers l’est pour parler de la situation des chrétiens au Moyen-Orient.

Encore merci à JeanMission-Luc BLANC pour sa présence parmi nous tout au long de ce dimanche de janvier. Merci pour sa prédication aux cultes de Boeil et Pau, pour la clarté de son exposé, l’accueil de nos questions et son enthousiasme. Merci à tous ceux qui ont fait de cette journée une journée réussie et en particulier Eric BECHIR et son équipe pour le repas très abondant et très apprécié par tous.

 

Rufin RAJARISON et Michel JACOB

Vendredi 6 mars 2015 à 22h15 se terminait le synode régional 2014 qui avait eu lieu au mois de novembre 2014.

Avant d’éclaircir mon propos, j’aimerai rappeler que ce synode a été une belle réussite grâce à votre mobilisation. Tant dans l’accueil, le service, les permanences à l’entrée de ST Dominique, la vaisselle, le vestiaire (j’en passe et des meilleures) chacun, jeunes et moins jeunes, s’est investi. Les lieux permettaient d’assurer sur place toutes les séquences de ce rassemblement,

jusqu’au culte du dimanche.  

L’équipe organisatrice a débuté son travail en début d’année 2014, les bénévoles ont été sollicités début octobre et nous nous étions promis après le départ des synodaux le dimanche 23 novembre au soir, de nous retrouver, ensemble, pour partager une soirée.

Après diverses péripéties, la date du 6 mars fut retenue et le choix fut fait d’organiser un apéritif dînatoire qui terminerait effectivement cette belle aventure, je dis aventure parce que ce n’était pas gagné d’avance ...

Aux dernières nouvelles la paroisse de Pau aurait été pressentie pour organiser le premier grand Rassemblement Synodal Européen, on espère 12,000 personnes... Ca vous dit ???

Eric Béchir

Bienvenue !

Brèves

Derniers articles

Ressources de la chorale
Ressources de la chorale

Vous trouverez ici, classé par ordre alphabétique des titres de chants, les ressources disponibles [ ... ]

2016, un nouvel orgue pour le temple

Le nouvel orgue, conçu par Frédéric Desmottes, a été installé au printemps 2016. Une vidéo re [ ... ]

Un peu d’histoire : la Réforme en Béarn

La Réforme arrive en Béarn sous l’influence de Marguerite d’Angoulême, sœur de François Ier [ ... ]

1517 – 2017 : Pau, cité européenne de la Réforme...

En 1517, Luther affiche ses « 95 thèses ». Aujourd’hui, en 2017, nous avon [ ... ]

Un visage, une vie : Suzanne


Suzanne, depuis quand es-tu à Pau, et depuis quand fréquentes-tu la paroisse ? J [ ... ]

Un camp KT aux allures de jeu de rôle

XVIIème siècle, en France. 30 jeunes huguenots... 4 dragons haineux aux bottes du Ro [ ... ]

MISSION A … DJIBOUTI

Djibouti : petit pays semi-désertique, situé dans la Corne de l’Afrique &ag [ ... ]

Vivre Noël avec les résidents de l’EHPAD« Les Foy...

Décembre est un mois très chaleureux à l’EHPAD « Les Foyers&nb [ ... ]

D'autres articles :