Vie Paroissiale

Vie paroissiale

Éléments marquants (ou moins marquants) de notre communauté

C’était la fête des lumières à Lyon, jour où toute la ville s’illumine de mille feux pour commémorer la fin d’une épidémie de peste en 1643, pour laquelle les échevins de la ville avaient demandé à la Vierge Marie d’intercéder…

IMG 0680 smallC’était aussi le jour du Culte des familles, au Temple de la rue Serviez à Pau, préparé par les enfants et les catéchètes. Une fois n’est pas coutume, arrivé en retard, j’ai découvert l’allée centrale du Temple obstruée par tout un tas d’objets : des cailloux, des papiers, des billets de Monopoly et même par des enfants allongés au milieu de l’allée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais au fait, que retient-on de Pâques ?
Est-ce qu'on en retient le dernier repas du Christ et des disciples que nous nous rappelons au cours du jeudi saint ? La mort du Christ le lendemain ?
Sa résurrection 3 jours plus tard ?
Pourquoi est-ce que tout ce cheminement est important ?
Il paraît que, de temps en temps, Pâques est une fête triste. Paradoxal, non ?

IMG 0727 small

C'était le 9 février dernier.
Une fois n'est pas coutume, le culte devait commencer à 10 heures, et se terminer plus rapidement que d'ordinaire. Il faut dire que ce n'était pas un dimanche comme les autres : ce dimanche, se tenait l'Assemblée Générale de notre Eglise locale.
Assemblés nous l'avons été, assurément. Générale, ça reste à voir : si l'ordre du jour était copieux, le président de la séance, Eric Serfass, ne l'a jamais mené au pas de charge, pas plus que nous n'avons été amenés d'adopter un pas militaire.
Certains auront sans doute trouvé cette assemblée trop longue, d'autres trop rapide sur certains points.
Mais n'est-ce pas un bon signe ?

Tous les ans nous allons à Boeil Bezing pour participer à la veillée de Noël. C’est une tradition que nous aimons bien.
D’abord parce que « Boeil Bezing » déjà c’est un drôle de nom qu’on aime bien répéter en prenant l’accent Béarnais.
Ensuite parce que pour aller à Boeil Bezing on prend des petites routes et une fois papa a enlisé la voiture dans un chemin  boueux. On a eu peur car il faisait nuit, très froid, le chemin était totalement perdu entre des champs et des bois et personne ne passait. Heureusement Papa a poussé la voiture et maman a pu la sortir des ornières. Depuis, à chaque fois qu’on part pour Boeil Bezing on repense à ce moment et ça nous fait rire. On espère que ça va nous arriver encore une fois (sauf papa).
Et puis quand on arrive à Boeil Bezing par la route principale, on se trompe toujours avant de trouver finalement le petit chemin qui part vers le temple.
Enfin on gare la voiture et on file vers le petit temple. C’est toujours la surprise de voir tant de monde blotti là. Ca fait un drôle de contraste entre le noir et le froid du dehors et la lumière et le monde du dedans.
Cette année ça faisait pareil. Pour une fois, on est arrivé un peu en avance : Papa commence à connaître la route... Du coup nous avons distribué les feuilles à l’entrée du temple, c’était l’occasion de dire bonjour à des gens qu’on ne connaît pas et aussi à ceux qu’on connaît.
On a bien aimé la veillée. C’était très animé : on se levait pour chanter puis on s’asseyait puis à nouveau debout, chant et assis. C’était vivant. Et la musique du début était très entrainante (Maman croit se rappeler que c’était une chanson de Johnny Halliday : « Allumez le feu »). On ne connaissait pas tous les chants mais on connaissait la plupart des airs, on les avait déjà entendus.
Pour les histoires, celle que nous avons préférée c’est celle que Thibault a racontée : l’histoire du petit chat qui regardait Jésus dans la crèche.
Maman a bien aimé le thème de la source : Noël comme un retour à la source, un moment de se souvenir de ce qui est important, de retrouver nos racines au creux de nos souvenirs.
Alors quand Nicolas, le pasteur, nous a demandé de bien vouloir raconter nos souvenirs de Noël, on n’a pas osé prendre la parole devant tout le monde, mais on est sur que tout le monde s’en est souvenu d’au moins un, dans sa tête. C’était comme si chacun d’entre nous revenait justement à sa source.
Ensuite on s’est régalé de petits gâteaux et de jus de fruits chez Monsieur et Madame Pèes !


Apolline, Esther, Corentin, Aurore et Richard BONNEVILLE

La semaine de l'Unité des Chrétiens a lieu cette année du 18 au 25 janvier.

Des veillées oecuméniques sont organisées le 22 janvier, 19:00 – 22:00 en l'Église Saint-Pierre de Pau, Avenue Robert Schuman et le 23 janvier 19:00 – 21:00 à Boeil-Bezing.

Une Cérémonie oecuménique aura également lieu le 24 janvier, 14:30 – 15:30, à l'Hôpital François Mitterrand, Boulevard Hauterive, au sous-sol du centre jean Vignalou (plan)


Bienvenue !

Brèves

Derniers articles

Ressources de la chorale
Ressources de la chorale

Vous trouverez ici, classé par ordre alphabétique des titres de chants, les ressources disponibles [ ... ]

2016, un nouvel orgue pour le temple

Le nouvel orgue, conçu par Frédéric Desmottes, a été installé au printemps 2016. Une vidéo re [ ... ]

Un peu d’histoire : la Réforme en Béarn

La Réforme arrive en Béarn sous l’influence de Marguerite d’Angoulême, sœur de François Ier [ ... ]

1517 – 2017 : Pau, cité européenne de la Réforme...

En 1517, Luther affiche ses « 95 thèses ». Aujourd’hui, en 2017, nous avon [ ... ]

Un visage, une vie : Suzanne


Suzanne, depuis quand es-tu à Pau, et depuis quand fréquentes-tu la paroisse ? J [ ... ]

Un camp KT aux allures de jeu de rôle

XVIIème siècle, en France. 30 jeunes huguenots... 4 dragons haineux aux bottes du Ro [ ... ]

MISSION A … DJIBOUTI

Djibouti : petit pays semi-désertique, situé dans la Corne de l’Afrique &ag [ ... ]

Vivre Noël avec les résidents de l’EHPAD« Les Foy...

Décembre est un mois très chaleureux à l’EHPAD « Les Foyers&nb [ ... ]

D'autres articles :